Cuisiner ?

Quand la moindre odeur vous rend nauséeux, ou qu’il faut s’occuper à la fois des enfants et du conjoint malade en rentrant du travail, cuisiner peut devenir un véritable défi (pour ne pas dire un véritable cauchemar)…

Voici quelques pistes à explorer :

La cuisine peut également devenir une alliée des traitements. Les tumeurs ont besoin d’une inflammation pour grossir. Or certains aliments favorisent l’inflammation, par exemple le sucre (que l’on peut remplacer par du sirop d’agave), ou les aliments riches en graisses saturées.

D’autres aliments antioxydants ont des effets positifs contre le cancer : ail, curcuma + poivre noir, framboises, pêches, fraises, tomates, brocolis, etc.

Vous pouvez télécharger gratuitement le livret “Réflexes anticancer au quotidien” de David Servan-Schreiber en cliquant sur le lien suivant : http://www.guerir.org/david-servan-schreiber/livret-reflexes-anticancer-au-quotidien.pdf. Vous y trouverez une liste de courses “anticancer” très utile.

livret-reflexes-anticancer-au-quotidien

Livret réflexes anticancer au quotidien, David Servan-Schreiber

Un autre lien utile est le tableau récapitulatif des interactions possibles entre les compléments alimentaires et alicaments sur les chimiothérapies et autres traitements proposé par la Fondation contre le Cancer belge  http://www.cancer.be/sites/default/files/tableau-recapitulatif-des-compl%C3%A9ments-alimentaires.pdf

Enfin, vous pouvez tenter de minimiser vos ingestion de pesticides, fongicides et antibiotiques (présents dans la viande) en mangeant aussi bio que possible. Toutes les marques de supermarché ont maintenant des gammes de légumes bios, bons et abordables au rayon surgelé, ainsi que tout un panel de laitages bios (yaourts, fromages blancs, lait, etc.).

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *